Fantasmes

Enserrez-moi dans vos pensées,

Faites vibrer de vos doigts les cordes de mon âme,

Brûlez-moi dans votre enfer, délicieux âtre de l’amour

Où le chant de votre voix berce mes illusions …

Faites-moi mal de vos délices,

Faites-moi goûter à votre Eden,

Entrainez-moi dans vos soleils,

Vos pluies d’étoiles, vos bains de lune …

Laissez vos yeux me caresser,

Votre souffle me bercer…

Epuisez-moi de douceur jusqu’à me faire crier,

Frissonnez-moi de vos désirs pour que ma peau vous parle …

Chiffonnez mes retenues,

Apprenez-moi vos audaces

Jouez pour moi la mélopée en harmonie parfaite …

Perdez-moi dans vos fantasmes,

Intimidez mon cœur,

Sucrez-moi de vos mots,

Friandises divines offertes à mes lèvres…

Frôlez-moi de vos rêves pour ne pas me blesser,

Offrez-moi votre nuit pour qu’au petit matin,

Dans les brouillards de l’aube,

Plus rien ne me souvient …

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm


Publicités

Petite leçon …pour rire

On ne dit pas mon corridor, mais mon corps se repose.
On ne dit pas un ouvre-boîte, mais un portier de night-club.
On ne dit pas il est chétif, mais il est chez le coiffeur.
On ne dit pas la maîtresse d’école, mais l’institutrice prend l’avion.
On ne dit pas le ton monte, mais la fille moche prend l’ascenseur.
On ne dit pas javelliser, mais j’ai lu.
On ne dit pas un ingrat, mais un nain gros.
On ne dit pas dégâts des eaux, mais des marins.
On ne dit pas je suis paniquée, mais je cherche un mec.
On ne dit pas adéquation, mais y a-t-il des questions.
On ne dit pas je suppute, mais je suis péripatéticienne.
On ne dit pas je suis très sain, mais j’aime les nichons.
On ne dit pas un conquistador, mais un imbécile narcissique.
On ne dit pas faire des vendanges, mais péter comme un Dieu.
On ne dit pas jerrican, mais je me bidonne.
On ne dit pas la bonne paella, mais la femme de ménage est absente.
On ne dit pas je tripote, mais j’ai trois amis.
On ne dit pas le processus de paix est enclenché, mais je vais lâcher une caisse.
On ne dit pas c’est alligator, mais c’est Mouloud qui a raison.
On ne dit pas un pinailleur, mais un mari infidèle.

La Fontaine … revu et corrigé

Vous connaissez la fable  » le corbeau et le renard »



Et bien voici la Fable de la Fontaine …. revue et corrigée ….

LE CORBEAU E T LE LAPIN


Le corbeau sur un arbre était perché
A ne rien faire de toute la journée.
Un lapin voyant ainsi le corbeau,
L’interpelle et lui dit aussitôt:
– Moi aussi, comme-toi, puis-je m’asseoir

Et ne rien faire du matin jusqu’au soir ?
Le corbeau lui répond de sa branche :
– Bien sûr, ami à la queue blanche,
Je ne vois ce qui pourrait t’empêcher le repos.
Blanc lapin s’assoit alors par terre,
Et sous l’arbre reste à ne rien faire,
Tant et si bien qu’un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S’approchant du rongeur en silence,
D’une bouchée en fait sa pitance.
 

Moralité :

Pour rester assis à ne rien glander,
Il vaut mieux être très haut placé.

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441