Chemin de coeurs

Je n’ai jamais été ni ton dieu, ni ton maître
Je voulais simplement marcher à tes côtés
Mais toi tu te cachais jusque dans tes peut-être
Et tes pas incertains ne menaient qu’à jamais.  

 

Je m’étais faite à toi, tu me faisais renaître,
Mettre de jour en jour mes pas auprès des tiens,
Je n’ai pas fait semblant, j’aimais cette fenêtre
Ouverte sur nos vies en nous tissant des liens…

Je traçais de mes mots la route vers l’été
Toi, les yeux dans le vague et marchant au hasard
Tu niais les accents d’amour du romancier
Enfin, sans prévenir, tu changeais de trottoir.

Tu chantais le soleil quand mon cœur avait froid
Perdu dans cette brume pour à toi m’étourdir,
Tu me baignais d’amour, tu m’apprenais à toi.
Hors de tes pas pourtant, j’ai choisi l’avenir…

Si j’écris désormais les chapitres d’hiver
En nuages chargés de ton sourire éteint
C’est que ma route, hélas, a pris un goût amer
Aux larmes qui embuent le café du matin.

A présent mes paupières ont fermé l’horizon,
Ton sourire encore tiède souffle sur ma mémoire,
Ces mots qui me droguaient, élixir d’émotions,
Ces mots voulaient ancrer à jamais notre histoire…

La pendule a perdu le tempo apaisant
Des heures de plaisir conjuguées au passé
Arythmie désolée d’un cœur à contretemps
Battant la mélopée des amours syncopées.

Mes mains tremblent aujourd’hui, bien des jours ont passé
Mais les larmes de peine remplacent mes plaisirs,
Mes nuits se parfument de mes désirs fanés,
Sur mon livre d’amour, seul reste ton souvenir …

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Publicités

Peste ! Un bouton !

Vous découvrez un bouton qui vous ruine la vie ????

Peu importe !

Voici un  » truc  » qui est miracle :

Ayez toujours au congélateur 2 petites cuillères remplies d’un mélange: aspégic + eau (1 aspégic 500 par cuillère, vous avez un mélange pâteux).

Posez le mélange pâteux CONGELE sur le bouton. Laissez 10 minutes.

Le résultat est impressionant!

Ca pleure aussi, un homme…

Un homme un jour c’est vulnérable
Ça nous ressemble infiniment
Avec le cœur ça nous regarde
Même en ayant l’air d’un géant
On lui sourit on le sent proche
On lui invente un peu d’espoir
Mais superman malgré sa force
A dans les yeux comme du brouillard 

Ça pleure aussi un homme
Ça oublie sa fierté
Aussi fragile qu’un môme
Qu’on a laissé tomber
Qu’il soit le roi de Rome
Ou le clochard du coin
Ça pleure aussi un homme
Quand il a du chagrin 

Pour un enfant qu’il vient de perdre
Pour un amour qui le déchire
Un homme un jour ça devient faible
Mais sans jamais oser le dire
Ça peut avoir des bleus à l’âme
Et les garder toute une vie
En quelques jours comme une femme
Ça peut avoir des cheveux gris 

Ça pleure aussi un homme
Ça oublie sa fierté
Aussi fragile qu’un môme
Qu’on a laissé tomber
Parfois ça nous étonne
Ça nous rapproche toujours
Dans chaque larme d’homme
Se cache un mot d’amour 

Qu’il soit le roi de Rome
Ou le clochard du coin
Ça pleure aussi un homme
Quand il a du chagrin

Ginette Reno

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441