Les Turlupinades d’Océanelle (1)

Mes Turlupinades

sont les petits tourments

que je vais donner à vos esprits

si vous désirez Turlupiner avec moi !

Pour cela,

il vous suffit,

Vous,

Amoureux des Mots et de l’Ecriture,

de vous inscrire

ici même


Etes-vous partants ?

Je vous explique :

Je vais vous écrire un petit texte

de quelques lignes afin de vous donner

une ambiance et un thème ….

puis vous aurez jusqu’au

Dimanche 27 Mars

pour tout simplement m’écrire

la suite

de cette histoire !

Aucune restriction, aucune obligation,

en texte libre, en vers, en prose …

une entière liberté…

simplement vous laisser vagabonder

au gré de votre imaginaire …

je demande un minimum de

20 lignes (à la suite des miennes)

et une illustration

de votre choix

en tête de votre texte !

Lorsque vous aurez terminé…

vous me posterez vos textes

et illustrations

à cette adresse

(aucun

texte ne doit être posté

ni sur votre blog ,

ni sur le mien )

oceanelle@orange.fr

Le Lundi 28 Mars,

je posterai

vos textes ici même sous un n°

que je vous aurai attribué

(pour l’anonymat bien sûr!)

Ensuite ces textes seront

soumis aux votes de tous

pour élire

les 3 premiers et meilleurs textes …

Une liste de

vos noms correspondants aux N°

accompagnera les résultats ,

ainsi

l’anonymat sera levé !

J’attends vos inscriptions dans les commentaires ….

Mots pour Maux…

 

Mon regard est empli de brisures d’espérance.

Sur le verglas de mon silence, patine le souvenir …

Mon âme à fleur de mots, réfléchit ton absence.

Je m’obstine à rêver un ultime avenir …

 

 

Je brode ma solitude et tisse mes « peut-être »,

Mes mots vont en errance rechercher les « toujours ».

Quand les « jamais » m’étranglent, alors brûle mon être,

Et toi, l’insaisissable, tu fais saigner l’amour …

 

 

Encore pleine de toi, tout au creux du survivre,

Derrière la fenêtre de mes exigences,

Tes mots, gelés, sont en couche de givre,

Trop blancs, glacés de toi, de ton impertinence …

 

 

A l’orée de demain, que m’est-il réservé ?

Faut-il encore chercher ? Faut-il penser l’espoir ?

Vous êtes là mes mots, votre complicité,

Musique inespérée, en vous seuls je veux croire …

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441