Tristesse

 

Ce matin je suis triste et mon âme est à terre.

Mon soleil a pâli, décoloré de peine

Puisqu’il pleut à présent sur mon imaginaire

La porte est refermée, je n’en suis plus la reine .

 


Envolées les couleurs qui me bordaient de joie,

Les senteurs exotiques, les papillons velours

Qui caressaient mes rires, les parures de soie,

Les parfums de langueur et les pensées d’amour …

 


Oubliées les épices pimentées de désirs,

Incendiaires étincelles, feux magiques enivrants,

Les exquises douceurs paradis de délices,

Aliénantes folies inventées chaque instant …

 


Evanouis tous les rêves, rêves fous, rêves flous,

Tous ces brouillards feutrés, ces ambiances bleutées,

Ces regards aimantés, jardins de rendez-vous,

Et tous ces émois tendres, gourmandises sucrées …

 


Toutes ces émotions par l’esprit décuplées,

Me prenaient toute entière et me faisaient vibrer

Rien que par la pensée illuminant ma vie

Dans une valse lente, partition de beauté …

 


Doucement elle s’éteint cette imagination

Qui m’a portée longtemps au-delà de mes rêves,

Au bord de l’impossible, cruelle tentation

D’enjoliver mes jours avant qu’ils ne s’achèvent …

 


Ce matin je suis triste et mon âme est amère

Mon soleil évanoui, je n’ai plus que ma peine,

Plus d’envie dans mon cœur; avec ces quelques vers,

Il s’endort dans l’oubli, il a perdu sa reine …

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441