Les yeux clos…

Sculpture de Denis Rodier

Ferme les yeux

Ma souffrance.

Ferme ton visage souriant.

Les jardins de ma mue

Tournoient sous leurs voiles furtifs

Les tristes soirs de promenade

Se noient dans la nef des fous.

Légères caresses

Sensualité sauvage

Qui titube dans mes corps caverneux.

.

Ferme les yeux

Mon espérance

Ferme ton visage tranquille.

Il mousse de la neige rose

Dans la lumière grise.

Je tourbillonne ainsi qu’un fétu de paille,

Tambour fantôme

J’irai ramer sur la galère occitane

Pour un baiser de tes lèvres chaudes.

.

 M’aimes-tu ?

Comme un amateur d’épaule nue,

Comme un arc de lumière verticale.

Je rêve de compter tes antipodes.

.

M’aimes-tu ?

Comme une évidence sans petits cailloux,

Comme un bonjour qui embue

Un petit matin douillet.

Je rêve d’aligner

Sur ton corps

Des milliers de petits blasons d’amour.

 .

D.F.

Publicités

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441