Le V ( i ) ol …

Sur fond de porcelaine, l’un est bleu, l’autre vert

Deux talismans de verre, tous deux bordés de soie.

Dans l’ovale parfait ce ton pêche pervers

Vient habiller ici la couleur de l’émoi…

 *

La bouche  rose-ocrée de l’innocence même,

Ne sait imaginer le délice du baiser…

Tendre est l’impertinence de ce regard extrême

Déposant la brillance de sa virginité…

 *

On a sali ces yeux dans de la boue obscène,

Son regard a terni,  puis sa bouche a vomi…

Sur ces joues délavées on y lit le blasphème

A peine ouverte au monde, on a volé sa vie …

 *

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Publicités

Vivre le moment présent …

Tout d’abord, je tiens à vous dire que le « moment présent » détient un Pouvoir…
celui de la transformation de la conscience : en vivant dans l’instant présent, cela permet de transcender notre ego et d’accéder à un « état de grâce, de légèreté et de bien être ».

Il ne s’agit aucunement de « renier » son passé ni « d’occulter » l’avenir ….

Qu’est-ce qui nous empêche de penser et de vivre le moment présent : c’est l’identification au « mental », car celle-ci amène la pensée à devenir compulsive.
L’incapacité à s’arrêter de penser est une épouvantable affliction … (vous seriez une exception si vous m’assuriez du contraire ! rires)

Nous ne nous en rendons pas compte parce que presque tout le monde en est atteint: nous en venons à la considérer comme normale.
Cet incessant bruit mental nous empêche de trouver ce royaume de calme intérieur qui est indissociable de l’Etre.
Ce bruit crée également un faux Moi érigé par l’égo qui projette une ombre de peur et de souffrance sur tout…. (là, je vous sens d’accord avec moi et je pense que vous venez de commencer de comprendre où je veux en venir avec mon moment présent ! re-rires)

Le penseur compulsif, c’est à dire presque nous tous, vit dans un état d’apparente division, dans un monde déraisonnablement complexe où foisonnent perpétuellement problèmes et conflits, un mode qui reflète l’incessante fragmentation du MENTAL.

Un état d’unité avec l’être est un état d’illumination.
L’illumination est non seulement la fin de la souffrance et du perpétuel conflit en soi ou avec le monde extérieur, mais aussi d’un épouvantable esclavage, celui de l’incessante pensée.
Et c’est là (j’en ai fait ma propre expérience…sourire) une incroyable LIBERATION!

Le mental crée un écran opaque de concepts, d’étiquettes, d’images, de mots, de jugements, et de définitions qui empêchent toute VRAIE relation …. (et croyez-moi encore, c’est bien vrai , j’en ai suffisamment fait les frais !!!)

Cet écran « mental » s’interpose en vous et vous-même, entre vous et les autres, entre vous et la nature, entre vous et le Divin ou l’Energie Supprême ou certains l’appellent Dieu !
Cet écran de pensées amène cette illusion de division, l’illusion qu’il y a vous et un « autre », totalement séparé de vous.
Il ne faut pas oublier un fait essentiel: derrière le plan des apparences physiques et de la diversité des formes, vous ne faites qu’UN avec TOUT ce qui est.

Penser est devenu une maladie et celle-ci survient quand les choses sont déséquilibrées.
Par exemple, il n’y a rien de mal à ce que les cellules du corps se divisent pour se multiplier, mais lorsque ce phénomène s’effectue sans aucun égard pour l’organisme dans sa totalité, les cellules prolifèrent et la maladie s’installe . Vous me suivez ?

Le MENTAL est un merveilleux outil si l’on s’en sert à bon escient.
Dans le cas contraire, il devient très destructeur.
Plus simplement, ce n’est pas que vous utilisez mal votre mental,c’est plutôt qu’en général, vous ne vous en servez pas du tout : car c’est LUI qui se sert de vous ! Et c’est cela la maladie, puisque vous croyez être votre mental.
C’est cela l’illusion. L’outil a pris possession de vous.

Posez-vous cette question : puis-je me libérer du mental quand je le veux ? (c’est à dire arrêter complètement de penser sur demande ?)

Si la réponse est NON , dans ce cas, le mental se sert de vous et vous, vous êtes inconsciemment identifié à LUI.
Vous ne savez même pas que vous êtes son esclave!
C’est un peu comme si vous étiez possédé sans le savoir, et que vous preniez cette entité qui vous possède, pour vous.

La liberté commence quand vous prenez conscience que vous n’êtes pas cette entité, c’est à dire le penseur.
Là, vous pouvez commencer à la surveiller et quand vous vous mettez à observer le penseur, un niveau plus élevé de conscience est activé et vous comprenez petit à petit qu’il existe un immense royaume d’intelligence au delà de la pensée et que celle-ci ne constitue qu’un infime aspect de cette intelligence.

Vous allez réaliser aussi que toutes les choses vraiment importantes : la beauté, l’amour, la créativité, la joie, la paix…… trouvent leur source au delà du mental.
Et alors, vous allez commencer à vous éveiller!

Ne laissez pas vos pensées vous mener par le bout de votre ego ….
soyez seulement Vous
et votre Coeur …
Prenez le pouvoir de l’instant présent .

Bien sûr, s’il y a demande d’explications supplémentaires ….rires ….. je répondrai sans problème ( j’essaierai le mieux possible)

Pourquoi vous faire partager ceci ?

Tout simplement parce que j’en ai moi-même fait l’expérience au cours de ces 10 mois passés dans un cauchemar intérieur géré par le mental….
Je m’en suis libérée grâce à la lecture de ce livre (Le pouvoir du moment présent de Eckart Tolle)
Pour tous ceux qui souffrent de cet emprisonnement de leurs pensées (ils sont malheureusement la majorité dans la triste époque que nous vivons!) je souhaite qu’ils s’en libèrent également.

______________________

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441