Les kiosques à musique …

Comme un parfum de romantisme,

ils se dressent sur les places, sous les grands feuillages troués de bleu lavande …

posés pour nous donner en offrande

tous ces airs mélodieux et symphoniques

que nous fredonnions autrefois …

Les grands classiques,

tous ces airs bien connus,

Valses de Viennes,

Massenet et Werther,  

l’Arlésienne de Bizet l’incontournable …

 Toutes ces rengaines qui chaque fois nous entrainaient …

Musiciens rutilants et fanfares à l’ancienne ….

Sont devenus muets ces kiosques-rêverie …

Les roses sont fanées, les chaises éparpillées …

Les enfants viennent y jouer à chat perché !

Doux fantômes d’antan, ils pleurent le soir venu …

Ils cherchent encore en vain,

d’une mémoire fragile, quelques de leurs refrains …

Douces carcasses de métal

vous donneriez si cher pour revivre un instant…

Ces moments de lumière!

 Sortant vos musiciens et tous leurs instruments 

de sous votre poussière,

nous redonner enfin le parfum des rosiers

qu’on aimait autrefois…

Kiosques silencieux,

Soyez fiers aujourd’hui…

Vous êtes le bijou de nos places publiques !

Votre silence chante dans votre  attente vaine …

Je sais que par endroits votre souffle fidèle,

A laissé un écho que l’on entends parfois…

Vous êtes entendus, certains redonnent vie

A vos airs d’autrefois …

Vous voilà renaissants,

par ici et par là….

Bientôt refleuriront vos rosiers, vos galas ….

 

Je ne dirai qu’un mot :

HOURRA !

Publicités

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441