Merveilleuse Anna …

Si quelque être te plaît, ne lutte pas, aborde
Ce visage nouveau sur lequel est venu
Se poser le soleil de tes yeux ingénus;
Tout ce qui te séduit, ma douleur te l’accorde.
Et moi, de loin; le cœur par le tien soutenu,
Emmêlant ton plaisir et ma miséricorde,
Je bénirai ton front posé sur des bras nus,
Ton regard poignardé qui devient plus ténu,
Et tes baisers soyeux qui rêvent et qui mordent…

Je ne me plaindrai pas, je les aurai connus.

 

Tu ne peux avoir de bonté,
Malgré de studieux efforts,
Puisque le désir ni la mort
Ne t’ont suffisamment hanté.

 Si l’on pouvait mettre en lambeaux,
Rendre immobile et désarmer
L’être effrayant qu’on veut aimer,
Tout plaisir serait un tombeau!

C’est par peur de souffrir aussi
Que l’on recherche un tendre accord,
Et que l’amour a tant souci
De l’autre âme et de l’autre corps…

 

C’est l’hiver, le ciel semble un toit
D’ardoise froide et nébuleuse,
Je suis moins triste et moins heureuse.
Je ne suis plus ivre de toi!

Je me sens restreinte et savante,
Sans rêve, mais comprenant tout.
Ta gentillesse décevante
Me frappe, mais à faibles coups.

Je sais ma force et je raisonne,
Il me semble que mon amour
Apporte un radieux secours
À ta belle et triste personne.

Mais lorsque renaîtra l’été
Avec ses souffles bleus et lisses,
Quand la nature agitatrice
Exigera la volupté,

Ou le bonheur plus grand encore
De dépasser ce brusque émoi,
Quand les jours chauds, brillants, sonores
Prendront ton parti contre moi,

Que ferai-je de mon courage
À goûter cette heureuse mort
Qu’au chaud velours de ton visage
J’aborde, je bois et je mords?…

 

Quand un soudain sommeil a séparé de toi
Ma pensée attentive, anxieuse et tenace;
Quand je suis prisonnière en ce cachot étroit,
Et quand l’amour, toujours pareil à la menace,

Semble avoir dans le songe égaré les contours
De ton être par qui me parvient l’atmosphère,
Je goûte obscurément cet instant calme et court
Dont s’est enfui le mal que ton œil peut me faire…

 

Vis sans efforts et sans débats,
Garde tes torts, reste toi-même,
Qu’importent tes défauts? Je t’aime
Comme si tu n’existais pas,

Car l’émanation secrète
Qui fait ton monde autour de toi
Ne dépend pas de tes tempêtes,
De ton cœur vif, ton cœur étroit,

C’est un climat qui t’environne,
Intact et pur, et dans lequel
Tu t’emportes, sans que frissonne
Ton espace immatériel:
L’anxieux frelon qui bourdonne
Ne peut pas altérer son ciel…

Anna de Noailles

Publicités

16 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Manouchka
    Fév 17, 2012 @ 15:55:00

    Une puissance de mots cette belle Anna ….!

    À nouveau….Merci !
    xxx

    Réponse

  2. Mamie Mandrine
    Fév 17, 2012 @ 16:56:18

    je me suis laissée bercer par les mots, une douce musique sort de ce texte
    bonne fin de journée
    bisous
    mamie Mandrine

    Réponse

  3. floray2
    Fév 17, 2012 @ 18:51:47

    Très beau poème.
    Oui c’est par peur de souffrir qu’on craint tellement l’avenir.
    On n’a aucun contrôle.
    Faut lâcher prise.
    Un jour à la fois !

    Réponse

  4. douceurchezjolicoeur
    Fév 17, 2012 @ 19:07:42

    je survole ton blog sur les ailes de ce papillon
    Pour te souhaiter une douce et agréable soirée
    tout simplement magnifique
    $$$$$$_______________________________$$$$$
    __$$$$$$$$*______________________,,$$$$$$$$*
    ___$$$$$$$$$$,,_______________,,$$$$$$$$$$*
    ____$$$$$$$$$$$$___ ._____.___$$$$$$$$$$$$
    ____$$$$$$$$$$$$$,_’.____.’_,,$$$$$$$$$$$$$
    ____$$$$$$$$$$$$$$,, ‘.__,’_$$$$$$$$$$$$$$$
    ____$$$$$$$$$$$$$$$$.@:.$$$$$$$$$$$$$$$$
    ______***$$$$$$$$$$$@@$$$$$$$$$$$****
    __________,,,__*$$$$$$@.$$$$$$,,,,,,
    _____,,$$$$$$$$$$$$$* @ *$$$$$$$$$$$$,,,
    ____*$$$$$$$$$$$$$*_@@_*$$$$$$$$$$$$$
    ___,,*$$$$$$$$$$$$$__.@.__*$$$$$$$$$$$$$,,
    _,,*___*$$$$$$$$$$$___*___*$$$$$$$$$$*__ *’,,
    *____,,*$$$$$$$$$$_____$$$$$$$$$$*,,____*
    ______,;$*$,$$**’____________**’$$***,,
    ____,;’*___’_.*___________________*___ ‘*,,
    ,,,,.;*____________—____________ _ ____ ‘**,,,
    Gros Bisous ma gentille Océanelle
    ˜*•. ˜*•.•*˜ .•*˜
    ˜*•. ˜”*°•.˜”*°•.•°*”˜.•° *”˜ .•*˜
    *˜”*°•Monique•°*”˜.•°*
    .•*˜ .•°*”˜.•°*”˜”*°•.˜”* °•. ˜*•.
    .•*˜ .•*˜*•. ˜*•.

    Réponse

  5. pivoine04
    Fév 18, 2012 @ 06:31:48

    Beau poème.
    Bon weekend, gros bisous.

    Réponse

  6. bernard25
    Fév 18, 2012 @ 08:32:39

    Bonjour Oceanelle je me suis laisser guidé par tes mots et ce vers la j adore
    Vis sans efforts et sans débats,
    Garde tes torts, reste toi-même,
    Qu’importent tes défauts? Je t’aime
    Comme si tu n’existais pas,

    Agréable samedi
    Bernard

    Réponse

  7. Mamie Mandrine
    Fév 18, 2012 @ 09:07:45

    mon blog est un blog de partage, je cherche, je crée, j’invente, je joue avec les mots pour tous mes ami(e)s, ce sert qui veut, au contraire cela me fait grand plaisir…
    peux tu me parler un peu plus de ton forum ???
    bonne journée
    bisous
    mamie Mandrine

    Réponse

    • Oceanelle
      Fév 18, 2012 @ 09:31:47

      Merci de ta réponse …ce forum est un espace où nous nous suivons maintenant depuis plus de 6ans avec une poignée d’amis sympa et où nous échangeons chacun ce que nous voulons mais sur la même page en réponse chacun les uns des autres … sur la droite de mon blog, si tu veux aller voir, tu cliques sur l’image « dans les allées du Jardin d’Eden … et viens faire une visite …pour participer, ce qui me comblerait de joie car nous sommes très friands de contes ,rien à faire de plus que de t’inscrire et de répondre aux articles tout simplement …nous t’accueillerons avec grand plaisir et amitié … Bisous Mandrine

      Réponse

  8. TI PIMENT
    Mar 02, 2012 @ 11:38:07

    Les femmes ont la plume aussi riche que les hommes .
    Ce texte en est l’exemple et qu’il est beau .

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441

%d blogueurs aiment cette page :