Un peu de sensualité …

« Mlle de Retz avait les plus beaux yeux du monde ;
mais ils n’étaient jamais si  beaux que quand ils mourraient,
et je n’en ai jamais vu à qui la langueur donnât tant de grâces. »
Cardinal de Retz

.

Tes beaux yeux sont las, pauvre amante !

Reste longtemps, sans les rouvrir,
Dans cette pose nonchalante
Où t’a surprise le plaisir.
Baudelaire

.

…Je mis un genou à terre et lui baisai la main, en le costume où elle était,
mon nez lui vint, pour ce faire, tout proche du haut de la cuisse,
dont je sentis, pour la dernière fois, le piquant parfum.
G. Alaux

.

Quoi de plus joli qu’une femme qui dit oui,
rien qu’avec un baissement de paupières.
Morand

.

Chaque heure, hélas, atrocement me vante

La chaleur de ton sein,
Ta bouche au fier dessin
Et l’autre, plus vivante

C’est en vain que tu te dérobes
Sous tous les plis que tu voudras
A la plus belle de tes robes
J’aime mieux le pli de tes draps

Paul Valéry

.

Lorsque nous tremblions

L’un contre l’autre dans le bois
Au bord du ruisseau,

Lorsque nos corps
Devenaient à nous,

Lorsque chacun de nous
S’appartenait dans l’autre
Et qu’ensemble nous avancions,

C’était alors aussi
La teneur du printemps

Qui passait dans nos corps
Et qui se connaissait

 Guillevic

.

Ô débuts, deux inconnus soudain merveilleusement se connaissant, lèvres en labeur, langues téméraires, langues jamais rassasiées, langues se cherchant et se confondant, langues en combat, mêlées en tendre haleine, saint travail de l’homme et de la femme, sucs des bouches, bouches se nourrissant l’une de l’autre, nourritures de jeunesse,… 

Albert Cohen(Belle du seigneur)

.



Publicités

Info importante …

Quelques lignes indispensables à lire…

Quelques conseils indispensables à suivre…

Pour le bien de nous tous sur le net,

lisez bien jusqu’au bout …

ICI

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441