Réflexion pour deux (suite5)

je continue donc ….

Selon beaucoup de femmes, l’homme est porté à s’éloigner précisément au moment où sa partenaire recherche l’intimité et le dialogue.

Ce la peut se produire pour deux raisons :

-Inconsciemment,

une femme perçoit que l’homme est sur le point de s’éloigner et,

à ce moment précis,

elle cherche à établir l’intimité dans leur relation,

et comme il continue à s’éloigner,

elle conclut à tort qu’il ne veut pas dialoguer, ou qu’il ne tient pas à elle.

-Lorsqu’une femme soulève des problèmes ou émet des sentiments de plus en plus intimes et profonds,

cela déclenche chez l’homme un besoin de fuir.

La femme peut aussi être traumatisée par l’éloignement de son mari

lorsqu’il se produit alors qu’elle vient de dire ou de faire quelque chose de précis.

Souvent l’homme ressent le besoin de partir au moment où le discours de la femme a une connotation émotionnelle.

C’est parce que les sentiments rapprochent et créent de l’intimité que,

au moment où l’homme se sent trop sérieusement engagé, il s’éloigne à coup sûr.

En somme ce n’est pas ce qu’elle dit, mais le moment où elle le dit qui le porte à fuir.

Quand un homme est sur le point de rentrer en lui-même,

ce n’est pas le moment de lui parler ni d’essayer de se rapprocher de lui.

Il faut le laisser faire.

Après un certain temps, il redeviendra disponible,

aimant et coopératif, comme s’il ne s’était rien passé.

C’est là le meilleur moment pour lui parler.

Malheureusement la femme profite rarement de ce moment privilégié pour engager la conversation,

et il y a trois raisons à cela :

– la femme a peur de lui parler parce que la dernière fois qu’elle a essayé de le faire, il l’a repoussée.

Elle pense à tort qu’elle ne l’intéresse pas et qu’il ne voudra pas l’écouter.

-La femme craint qu’il lui en veuille et elle attend qu’il se montre disposé à partager ses sentiments avec elle.

Ce qui bien entendu n’arrivera pas, puisque notre homme se sent parfaitement serein.

-La femme commet l’erreur de lui poser des questions sur ses sentiments à lui.

Et quand elle voit qu’il n’a rien à dire, elle en déduit qu’il ne veut pas discuter avec elle.

Quand on analyse toutes ces conclusions erronées,

il n’est pas surprenant de voir tant de femmes frustrées par l’attitude de leur époux.

Lorsqu’une femme a envie de discuter, ou ressent le besoin de se rapprocher de son partenaire,

elle devrait prendre l’initiative de la conversation,

et pour cela,

elle doit la première, se montrer prête à partager ses pensées, ses souhaits et ses doutes,

même si son partenaire n’a pas grand chose à dire en retour.


Il faut bien rappeler que les hommes n’aiment pas parler pour le plaisir de bavarder,

il leur faut une bonne raison pour discuter.

Cela ne les empêche pas d’être disposés à écouter leur compagne.

Puis, peu à peu, galvanisé par la gratitude que sa moitié lui manifeste quand il prête une oreille attentive,

l’homme ouvre son cœur et voit sa langue se délier,

notamment pour commenter ce qu’elle vient de lui dire.

Ainsi, si elle lui fait part des difficultés de sa journée,

il pourra se mettre à lui raconter les siennes,

et ils auront de fortes chances de se comprendre.
A mesure qu’elle se confiera et qu’il ne sentira aucune pression ni aucun reproche,

il commencera petit à petit à se confier lui aussi.

Rejeter un homme parce qu’il refuse de parler,

c’est s’assurer qu’il ne dira jamais rien,

puisqu’il a besoin de se sentir accepté tel qu’il est avant de devenir peu à peu capable de parler.

Et il ne risque pas de se sentir accepté tant que sa partenaire insistera pour qu’il parle davantage,

ou qu’elle lui reprochera de s’éloigner d’elle.

Plus une femme tentera de forcer un homme à parler, plus il lui résistera.

L’attaque directe n’est pas la meilleure tactique en la matière,

surtout si l’élastique est en phase d’étirement.

Et au lieu de se demander comment briser le silence de son partenaire,

la femme devrait plutôt de demander:

 » comment puis-je arriver à plus d’intimité et à une meilleure communication avec lui? »

Si une femme désire renforcer la communication au sein de son couple,

et c’est ce que veulent la plupart des femmes,

elle peut très bien prendre l’initiative des discussions,

mais elle doit le faire avec maturité :

elle doit savoir accepter que son mari soir parfois disponible,

et d’autres fois prêt à fuir; elle doit même s’y attendre.


Dans les moments où l’homme est disponible,

au lieu de lui poser des dizaines de questions ou d’insister pour qu’il parle,

elle aura avantage à lui faire comprendre qu’elle apprécie sa présence même quand il ne fait qu’écouter.

Au début, elle devrait même lui demander de ne pas parler,

mais de lui dire tout simplement qu’elle apprécie qu’il l’écoute lui expliquer ce qu’elle ressent.

Ce genre de remarque encourage l’homme à continuer d’écouter avec attention.

De plus si la femme ne l’encourage jamais,

l’homme risque de se démobiliser et de laisser son attention se relâcher

car il lui semblera que ses efforts n’apportent rien à sa compagne.

Il ne réalise pas à quel point être entendue compte pour elle.

La plupart des femmes le sentent instinctivement,

mais on ne peut pas demander à un homme qu’il le devine.

Il faudrait pour cela qu’il réagisse comme un femme.

Heureusement, s’il pressent que son écoute est appréciée,

l’homme arrivera à comprendre l’importance du besoin de parler.

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441