Souffrance …

 

Pourquoi ce sentiment déshabillé d’espoir,

Ce manque au fond de moi qui mord à pleines dents

Et qui me fait gémir du désir de te voir

Quand ton absence veut me faire vivre autrement …

 

Tu as donné le jour, tu m’as fait ce cadeau,

Cette petite vie déposée sur mon cœur,

Je n’aurais pas pensé mettre l’amour si haut,

Je voulais seulement que tu aies ce bonheur …

 

La vie a ses raisons et bien des exigences

Pour que tu t’évanouisses au bout de l’horizon

Quand moi je reste là pour dompter ce silence

Et habiller mon cœur d’un manteau de raisons

 

KvR

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Publicités

Sur le chemin bordé de ronces…

Sur le chemin bordé de ronces,

Elle avance vers son aurore

Le cœur baignant de maux d’amour,

L’âme cloutée de semonces

Noyée de larmes de remords…

.

Sur le chemin bordé de ronces,

Elle n’entend plus l’oiseau  chanter,

Elle ne voit plus son horizon,

Elle ne cherche que les réponses

Au mal qui vient la tenailler…

.

Sur le chemin bordé de ronces,

Elle va, trébuchant sur les pierres

Vers un destin inachevé

Qu’elle n’aurait pas imaginé une once

Avant que ne fonde son hier

Dans un dégel ensanglanté…

.

Sur le chemin bordé de ronces,

Elle se retourne encore une fois;

Elle ose espérer que peut-être,

Il viendra lui avouer qu’il renonce,

Que c’est vers elle que va sa foi,

Et qu’auprès d’ elle il va renaitre…

.

Sur le chemin bordé de ronces,

La nuit la pare comme un  linceul,

Et, même la lune s’est cloitrée.

Dans son agonie elle prononce,

Sous la ramure d’un tilleul,

Ses mots, choisis pour pardonner…

.

KvR

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Soleil rouge …

 La rougeur enflammée sur le miroir d’argent,

Se pose doucement entre les branches nues.

L’émeraude en mes cils devient feu à présent,

 Le cœur déshabité d’un amour corrompu…

.

Passe l’hiver en moi  me gelant l’ âme à blanc,

Et puisse refleurir les germes de l’espoir,

Quand mon être en entier n’est plus que saignement,

Que viennent me border les angoisses du soir…

.

Flammes bleues, flammes rouges,  incandescent amour,

Cesseras-tu enfin de consumer mes jours

Quand je sais à présent ce poison enivrant,

Venu baigner mes veines d’un philtre de Satan…

.

Sur un tapis de feuilles je couche mon amertume.

J’attends que mon aurore épouse l’horizon,

J’ai tué cet amour aux lueurs de la Lune

Et gommé toutes traces d’une vile passion…

.

           KVR


http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

Rêve d’horizon

Pour ce premier jour,

Je vous offre ce poème que j’aime,

Qui est comme une prière ….

Rêve d’Horizon …


A l’aurore de vous que rêve en majuscules

L’horizon retiré dans d’heureux crépuscules,

Se lève l’avenir, s’ensommeille la nuit

Si légère d’absence et si lourde d’ennui !

La brume en feu se tait. Sous les mots qui s’effacent,

Fondent à fleur de voix, vos silences s’enlacent.

Parenthèses de ciel dans la phrase d’un jour,

Deux mains d’éternité se referment autour.

La lune dont l’ampoule avare s’est éteinte,

S’est brûlée à la flamme en fruit de votre étreinte.

Sur les cimes du charme au midi d’un secret,

Elle irradie en noir et fixe son regret.

Vos gestes de rosée étirent leur ramure,

Vous forgent un jardin, une discrète armure,

Pour qu’au soir de l’amour, à vous, vous reveniez,

Qu’au désert de l’oubli, vous vous ressouveniez …


Ce poème est de B. A.Gorecki


Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441