A mon Père

 

Quand l’enfance me hante avec ce trop de manques,

Quand l’absence fait mal et ronge le souvenir,

Quand je me sens perdue, quand je ne peux grandir,

C’est à toi que je pense …

Quand mon cœur devient gros à déborder d’amour,

Quand mon âme se tait et souffre du silence,

Quand mon regard se fige, quand je ne parle plus,

C’est à toi que je pense …

Quand monte la tourmente au creux de mon désir,

Quand je me sens flancher au milieu de mes doutes,

Quand les larmes me brûlent, quand ma peine me tue,

C’est à toi que je pense …

Quand l’angoisse du soir m’enveloppe et me serre,

Quand le sommeil me fuit au seuil de mes rêves,

Quand tout devient brouillard pour arrêter mes pas,

C’est à toi que je pense …

Quand je cherche l’appui pour ne pas trébucher,

Quand je ne peux faiblir, quand je dois décider,

Quand me prend le vertige qui peut me faire mourir,

C’est à toi que je pense …

Quand les années me frappent, quand je suis éreintée,

Quand l’espoir me délaisse en dénudant mes jours,

Quand l’indulgence meurt en noircissant ma vie,

C’est à toi que je pense …

A toi, creusant mes jours d’une cruelle carence,

Qui n’a pu recevoir le prix de mon amour,

A toi, que j’appelle à jamais si loin que tu puisses être

Dans ce monde inconnu d’où l’on ne revient pas …

Je ferme doucement les yeux sur ton image,

Je ressens ton étreinte, retrouve ta chaleur,

Je me serre contre toi comme dans mon jeune âge,

Et au creux de tes bras,  Papa,  je pleure…

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

La rencontre fut réelle, mais, l’autre bavarda avec moi en rêve, et c’est pourquoi il a pu m’oublier.Moi, je parlai avec lui en état de veille et son souvenir me tourmente encore.

Jorge Luis Borges

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441