Dernières minutes…

Nous y sommes presque ……. plus que quelques heures …..

Je prends donc un peu d’avance ……..

… Pour vous souhaiter à tous et toutes

Plein de petits bonheurs, de rires, de moments inoubliables,

de réussite, plein de délires d’amour, d’amitié, de fêtes …

Plein d’énergies positives, plein d’espoirs, de croyances…

Plein de musiques dans vos cœurs, de folies dans vos têtes,

plein de désirs les plus fous …

Plein de vigueur, de santé, de dynamisme…

… A R R I V E …


Publicités

Dernier soupir ….

…pour cette année 2010

Encore quelques heures … et puis… elle sera là …

… avec toutes ses promesses …

…    avec tous ses espoirs …



…   et ses bonnes résolutions …


…On va en attendre beaucoup encore de cette nouvelle venue …

…tel un grand feu d’artifice…c’est une explosion de plein de petits bonheurs, de joies, d’amour, et de fraternité que nous attendons d’elle …

Alors, il vous faut l’accueillir avec allégresse et lui faire une grande fête ….mais pour cela ….je vous fais confiance…je sais que çà se prépare chez chacun d’entre vous avec brio !!!!

Ils veillent…

Je vous présente Violine ,

Petit ange lilas-mauve de Printemps…

De son état, ballerine,

Qui fait danser tous les vents…

Elle, c’est Ourseline,

Adorée de tous les enfants,

Qu’elle protège avec son petit ours blanc !

Et voici Ombrelline,

Qui de ses grandes ailes

Fait de l’ombre à toutes les fleurs,

Les protégeant des premiers  rayons du Soleil…

Griseline on la nomme,

L’Ange des petites pensionnaires,

Qui pleurent souvent après leurs mères,

Elle les console, elle les cajole …

Je vous présente ici mon petit trio….

Babeline,  Cadeline et Aineline

Plus qu’indispensables  pour les familles nombreuses…

Elle, c’est Rêveline …

Vous avez deviné : elle chasse tous les cauchemars

Des petits bouts et les remplace par de jolis rêves bleus ou roses ….


Voici Leaderline ….. la chef de brigade pour tous ces petits anges protecteurs…

 

______________________________________________


 

 

 » J  » – 2 …

Eh oui !!! encore deux longs jours avant de pouvoir se souhaiter tout le bonheur du monde (au moins cela!) pour cette nouvelles année qui s’annonce à nous !

Alors, sans trop faire le bilan, (parce que un bilan n’est jamais drôle à faire, non?), nous allons dire que cette année fut ce qu’elle fut ….. mais que celle-ci promet déjà dans tous nos espoirs !

Comme je le dis souvent il suffit pour cela de CROIRE !!!

Oui avoir la FOI en toutes choses ….pas facile, je sais ! Mais voilà, pour cette occasion, nous allons tous faire un effort et nous allons y arriver….. mais si !

Nous allons tous attendre que 2010 soit enterrée et que la naissance de 2011 nous apporte grand réconfort dans nos joies, notre prospérité, nos bonheurs, notre santé ….

Voyez, tout va déjà beaucoup mieux et je peux voir des petites flammes briller dans vos yeux …. et je m’en réjouis !

Mais, tout ce papotage était pour vous dire que je ne vous souhaiterai une « bonne année » que lorsque celle-ci sera là …..car avant dit-on, ce n’est pas bon !!!! Là aussi, il y a des croyances ….

Alors, vous attendrez bien encore deux jours ?     Bon, nous avons donc rendez-vous pour ce moment de bonheur ….pour ce premier jour de cette nouvelle année ……


Rétrospective artistique…

Pour vous qui aimez la peinture, c’est un cadeau

que je tenais à vous offrir ….. cliquez  ici

http://www.artgallery.lu/digitalart/women_in_art.html

J’espère que vous apprécierez ces beautés

C’est à la fois un hymne à la femme et une évolution des styles de nos grands maîtres …

Textophoto de Mariessourire…

Textophoto de Mariessourire …

Pour ce premier textophoto, vous avez pour consigne de choisir une photo, de vous en inspirer et d’écrire un texte, poème, conte,… qui contiendra l’expression suivante : “au pied de la lettre”.


Mon ciel à moi,

C’était tes yeux.

D’abord tout bleus,

Comme le Printemps …

Et puis, il est passé

Le temps !

Dans ses brouillards de mots,

Au pied de la lettre,

Ma saison a changé.

Mon ciel à moi,

C’est toujours toi…

Il est un peu plus gris,

Aujourd’hui…

Et les branches de mon cœur

Sont dégarnies…

Il reste encore

Comme à l’Automne,

Des flammes d’or…

Qui m’étonnent.

Mon ciel à moi,

C’est  toujours Toi…

Quand tout le bleu

Deviendra pluie,

Il fera froid

Dans mon oubli…

Mon ciel à moi,

Tu resteras,

Bien que l’hiver

Chasse tes pas,

Loin de moi…

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm


Pluie-Passion …

La pluie à déposé sur ma robe pétales
Des perles argentées disposées en collier;
La couleur de ma joue, rose sentimental,
S’allume en un instant pour mieux les épouser …

Caresse douce et chaude sur ma peau veloutée,
M’entraine dans un rêve humide et parfumé;
Effleurement d’amour et baisers chiffonnés
Me donne un avant-goût de la saison d’été…

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

La femme …

…peinte par BRAGINSKI   …. une pure merveille de délicatesse, d’émotion, de féminité ….. je vous laisse admirer car les mots manquent devant un tel talent !

Sensuelle

Remarquez ce travail de transparence par glacis ….. pour un travail à l’huile, c’est remarquable !

Elan de tendresse

Les tons chauds et pastellés sont employés ici pour définir en harmonie la douceur du sujet …

Solitude

Et là, le travail des plis du drap est d’une rare précision ……

Croire…

J’ai toujours aimé croire à cette protection,

Cet esprit bénéfique appelé « ange » je crois,

Qui nous suivrait d’un pas, qui prendrait position

Pour gérer nos actions, influencer nos choix,


Et aussi nous guider dans quelques décisions.

Confident invisible et muet de surcroit,

Mais si présent à nous lorsque nous le voulons,

Quand nous prions son aide, que nous avons la foi…

 

 

Certes, ange bien souvent, mais démon quelques fois,

Quant notre esprit le veut et que nous choisissons

Les chemins interdits en toute bonne foi,

Rien que pour contredire les voix de la raison !

 

 

Et il est encore là cet ange, croyez-moi,

Lorsque l’on se croit seul, que nous nous lamentons,

Et cessez d’écouter ces gens aux rires narquois,

Ils n’ont rien à offrir, tout au moins rien de bon…

 

 

Et quand, désespéré, tout vous parait si noir,

Laissez-le vous parler au fond de votre cœur,

Confiez-lui votre peine, reprenez de l’espoir,

Un ange veille sur vous, je vous prie de le croire !

 

 

http://www.copyrightdepot.com/cd17/00049441.htm

 

 

Retrouvez-vous …

Les yeux ouverts ou fermés, offrez-vous un petit moment de liberté, un petit moment d’autonomie, juste pour le plaisir. Un moment gratuit. Un moment qui peut se goûter n’importe où.

Un petit moment de retour à soi au cœur de n’importe quoi.

Un petit moment pour sentir l’air qui entre et qui sort des poumons.

Un moment volé à une existence tellement passionnante qu’elle est en train d’avoir votre peau sans que vous vous en rendiez compte.

Maintenant que vous ressentez votre présence, il suffit de prolonger ce moment. Lorsqu’il n’aura plus de fin, vous aurez atteint ce que les sages appellent l’état de libération.

Vous serez retourné à la liberté de votre enfance, avec la conscience en plus.

Alors seulement, vous serez réellement libre de jouir de tout ce que vous possédez ou ne possédez pas, mais sans être possédé en retour.

Car aujourd’hui, vous n’avez pas des objets, ce sont les objets qui vous ont.

Vous ne consommez pas des services, ce sont les services qui vous consomment.

Vous n’entretenez pas des relations, ce sont les relations qui vous entretiennent.

Vous n’avez pas des pensées, des sentiments ou des sensations, ce sont les pensées, les sentiments et les sensations qui vous possèdent et parfois vous obsèdent.

Bref, vous êtes devenu  » victime et bourreau »  de vous même.

En s’arrêtant quelques secondes, on peut très bien prendre la mesure de la ronde infernale dans laquelle nous sommes emportés malgré nous.

Ces quelques secondes ouvrent le chemin de l’autonomie.

En prenant conscience de nos attaches, nous prenons également conscience que nos désirs d’indépendance ne nous mènent souvent qu’à plus de dépendance.

En revanche, pour jouir véritablement de la vie, il faut développer une réelle autonomie qui ne peut venir que de l’intérieur.

L’indépendance réelle n’existe pas. Nous sommes des êtres fort dépendants les uns des autres et de tout ce qui nous environne. Il s’agit alors, d’interdépendance.

Mais on peut trouver au sein de cette interdépendance, une position d’autonomie. Une autonomie intérieure qui nous empêche de devenir esclave de ce qui nous arrive et de ce que nous ressentons.

Il y a un espace de liberté intérieure dans lequel nous ne nous sentons pas complètement déterminé ni par notre passé, ni par notre environnement immédiat.

Cet espace de liberté intérieure permet d’aller puiser en soi-même la sérénité et la joie que nous recherchons la plupart du temps à l’extérieur, chez les autres.

Cette petite graine d’autonomie rend les évènements relatifs et nous affranchit d’un esclavage assuré aux demandes extérieures …..

Previous Older Entries

Droits d’auteur enregistrés CopyrightDepot.com 00049441